La santé du Maine Coon

 

 

Comme tous les animaux, le Maine Coon peut être touché par des maladies et plus particulièrement par des maladies génétiques; c'est sur ces dernières que je souhaite insister davantage car on peut limiter leur propagation en testant nos reproducteurs, et éviter ainsi de transmettre à leur descendance des gènes nocifs.

Tous nos reproducteurs ont ainsi été testés par ADN ou échographiés pour les 4 maladies qui ont été décelées chez le Maine Coon ou le seront pour les plus jeunes.

 

Extraits des articles concernant la santé sur le site du LOOF et PAWPEDS

En bleu, mes annotations personnelles

 

HCM

La myocardiopathie hypertrophique ou HCM en anglais pour Hypertrophic Cardio-Myopathy, est une maladie qui touche les chats sans pedigree ainsi que les chats de nombreuses races, dont le Maine Coon.

 

La HCM féline est une maladie de l’adulte et du jeune adulte. La majorité des chats est asymptomatique jusqu’au développement d’une insuffisance cardiaque congestive aiguë (arythmies, œdème pulmonaire, épanchement pleural, thrombose artérielle associée). La HCM peut être découverte fortuitement lors d’un examen clinique de routine, par l’audition d’un souffle cardiaque ou d’un bruit de galop. Dans certains cas, léthargie et anorexie ou difficultés respiratoires (dyspnée, toux) sont les seuls symptômes. Enfin, certains chats atteints de HCM sont sujets à des pertes de connaissance (syncopes) ou meurent brutalement en l’absence d’autres signes cliniques. En effet, elle est souvent muette cliniquement et peut se traduire par une paralysie ou une mort subite par thrombembolie.

L’origine de la maladie peut être congénitale, héréditaire ou bien acquise (une conséquence d’une autre maladie par exemple).

 

Le premier test HCM par échographie devrait être pratiqué sur chaque reproducteur vers l'âge de 1 an, et AVANT qu'il soit utilisé en reproduction. Puis un dépistage annuel est recommandé jusqu'à l'âge de 3 ans. Ensuite, un dernier test devrait être pratiqué à 5 ans. En ce qui concerne les Maine Coons qui ont été très utilisés en reproduction ou qui ont des parents proches affectés par l'HCM, ou qui ont eu un résultat équivoque, il serait prudent de faire un dépistage supplémentaire plus tard, à 7 ou 8 ans.

 

Dépistage : ADN et échographie

 

SMA

La SMA est une pathologie héréditaire affectant les muscles du squelette du tronc et des membres inférieurs. La perte de neurones dans les tout premiers mois de vie occasionne une faiblesse musculaire et une atrophie qui devient apparente à l'âge de 3-4 mois. Les chatons atteints développent une démarche bizarre avec un vacillement des pattes arrières et se tiennent debout avec les jarrets qui se touchent presque. Ils peuvent aussi se tenir avec les doigts en dehors à l'avant. Vers l'âge de 5-6 mois, ils sont trop faibles des pattes arrières pour sauter facilement sur des meubles et ils ont souvent un atterrissage maladroit quand ils sautent par terre. Le poil long du Maine Coon peut le cacher, mais une palpation délicate des membres inférieurs révèlera une masse musculaire réduite. Les chatons atteints ne souffrent pas, ils mangent et jouent avec entrain, ils ne sont pas incontinents, et la plupart vivent très confortablement une vie de chats de maison pendant de nombreuses années.

La maladie se transmet simplement sur le mode autosomique récessif. Pour qu'un chaton ait le syndrome de la SMA, il doit recevoir la copie mutée (l'allèle) du gène de la maladie de ses deux parents, les chatons mâles et femelles sont atteints à part égale. Les parents des chatons atteints ne montrent aucun signe extérieur de la maladie, mais ils sont obligatoirement porteurs.

 

Dépistage : ADN

 

 

PKD

La polykystose rénale ou PKD en anglais pour Polykystic Kidney Disease est une maladie rénale qui se traduit par l'envahissement progressif du rein des chats atteints par des kystes remplis de liquide. Le nombre et la taille de ces kystes augmentent avec l'âge du chat et lorsque le tissu rénal n'est plus suffisamment présent pour assurer les fonctions d'épuration du rein, il se développe une insuffisance rénale chronique.
Cette insuffisance se traduit par des symptômes variés dont : dépression, perte d'appétit, léthargie, vomissements, polydipsie (augmentation de la prise de boisson), polyurie (augmentation du volume des urines), perte de poids.
Le rythme de croissance et de multiplication des kystes est variable d'un chat à un autre. Aussi la date d'apparition des symptômes d'insuffisance rénale peut être très variable, allant en moyenne de 2 à 10 ans.

 

Dépistage : Pour le Maine Coon, par échographie

 

 

PKDef :

La Déficience en Pyruvate Kinase, ou « PK-def », est une maladie génétique dérivant d'une mutation du gène codant pour la PK sur les chromosomes du chat. C'est une mutation autosomale, donc non liée au sexe, et récessive ce qui signifie que pour être atteint par la maladie, le chat doit avoir à la fois l'allèle muté transmis par son père et l'allèle muté transmis par sa mère, donc être homozygote pour l’allèle muté. Si l'allèle « A » est l'allèle ne portant pas la maladie et « a » l'allèle muté porteur de la maladie, on aura ainsi :

  • un chat de génotype AA, du point de vue phénotype n'a pas la PK-def, c'est un chat sain ;

  • un chat de génotype Aa, n'est pas non plus atteint par la PK-def, mais c'est un porteur sain ;

  • un chat de génotype aa, sera atteint par la PK-def et c'est un chat homozygote.

Le chat Aa, porteur sain, n'aura jamais aucun symptôme, mais transmettra statistiquement la maladie à 50% de ses descendants; il n'est donc pas nécessaire de l'exclure d'un plan d'élevage, mais il y aura lieu de stériliser les chatons pour éviter toute diffusion de la maladie, après avoir choisi un mariage avec un chat sain et non porteur;

explication importante, puisqu'Izaia est hétérozygote ou porteuse de Pkdef.

 

La pyruvate kinase est une enzyme qui intervient dans le métabolisme de production d'énergie par dégradation des sucres dans les globules rouges. Si ces derniers manquent de PK, le métabolisme en souffrira et les globules rouges mourront par hémolyse, d'où une anémie chez le chat atteint.
Cette anémie peut être plus ou moins grave, la durée de vie des chats atteints variant de un à treize ans car cette anémie est régénérative et peut donc apparaître de façon intermittente, avec des rémissions dans la maladie.

 

Dépistage PKDef : ADN

 

 

D'autres maladies peuvent aussi et malheureusement survenir chez le Maine Coon comme dans d'autres races ET chez nos chats de maison :

- le FELV ou leucose féline, maladie virale contre laquelle on peut vacciner les chats

- le FIV autrement appelé sida du chat; il n'existe pas encore de vaccin contre cette maladie

- la PIF ou péritonite infectieuse féline, contre laquelle nous restons encore sans armes si c'est vraiment cette maladie qui se déclare. On entend beaucoup de choses sur cette maladie qui semble parfois être "à la mode" chez les vétos quand on ne trouve pas le bon diagnostic...

COONCEPT permet de se faire une idée plus juste et plus précise et de ne pas s'affoler s'il n'y a pas de signes cliniques .

Voir ici pour davantage de renseignements sur la PIF.

Par bonheur, les recherches évoluent et la PIF n'est plus obligatoirement une fatalité; un médicament semble fonctionner, même s'il n'est pas officiellement sur le marché; un groupe FB s'est constitué pour aider les propriétaires dont les chats sont atteints : PIF Péritonite Infectieuse Féline Conseils et Traitement

 

La santé du Kurilian Bobtail
Dans la mesure où cette race de chat est une des plus pures car très peu manipulées, le LOOF ne recommande aucun test  car il semblerait que le Kurilian ne soit pas affecté par des maladies en particulier; c'est aussi une race sur laquelle nous avons peu de recul , le standard LOOF datant de 2007 seulement.
j'ai pris la décision de tester par échographie la HCM quand mes reproducteurs atteignent l'âge de un an, car je pense que si l'on ne teste jamais on ne saura pas non plus s'ils sont une population à risque ou pas. Mon vétérinaire en profite lors de ces examens pour échographier également les reins; je vais chez le même vétérinaire depuis des années, le DR CHIREN pour ces examens que je renouvelle ensuite avant les saillies.
Par bonheur, je confirme jusqu'à ce jour que mes reproducteurs Kurilian Bobtails sont indemnes de HCM et de PKD.