La polydactylie

 

Un extrait de la traduction faite par Elisabeth MORCEL d'un article de Susan Grindell, Chatterie Mainelymagic Maine Coons, qui fait référence à l'étude conduite par Lettice, Hill, Devenney & Hill : " Point mutations in a distant sonic-hedgehog cis-regulator generate a variable regulatory output responsible for pre-axial polydactyly " - Human Molecular Genetics, 2008, V17

 

 

Les polydactyles constituaient une grande partie de la race Maine Coon avant qu’elle ne fasse l’objet de pedigrees, dans les années 1970. Bien qu’ils puissent être enregistrés au livre des origines et utilisés en élevage, les poly n’étaient pas autorisés à être exposés et ils commencèrent donc à disparaître de la race au fur et à mesure que les éleveurs étaient de plus en intéressés par les expositions. Pendant près de 40 ans, leur nombre a régulièrement diminué, mais alors que le nouveau siècle s’ouvrait, un groupe d’éleveurs du monde entier s’est rassemblé pour tenter de sauver cette caractéristique unique de la disparition totale.

 

La suite, particulièrement intéressante, grâce à ce lien : http://www.cooncept.fr/poly_grindell.php

 

Ce que j'en ai retenu, même s'il n'en existe aucune preuve : la polydactylie fait partie à part entière de la race maine coon et je trouve dommage de laisser disparaître cette particularité; c'est la raison pour laquelle, j'ai souhaité adopté une digne représentante de ces maines coons : KREIZ AR MOR J'Nellig; Nellig n'est plus de ce monde hélas et ne nous aura pas laissé de bébés; je reste inconsolable pour l'instant...

 

Autre détail important : la polydactylie ne gêne en rien les chats qui ont des doigts en plus dans leur vie de tous les jours, pour se mouvoir, manger ou effectuer quelque activité que ce soit; il semblerait même qu'ils soient plus habiles !